description

Blog d'un médecin généraliste, chef de clinique universitaire:
« Guérir parfois, soulager souvent, écouter toujours. » (Louis Pasteur)

dimanche 13 mars 2016

Dragi Webdo n°88: grippe/paracetamol, surdiagnostique de l'asthme, dépression de l'adolescent, diabète (CNGE)

Bonjour à tous! Sans plus attendre, voici le Dragi Webdo de la semaine! (Publié en temps et en heure pour une fois!!)


1/ Pharmaco-vigilance

Pour commencer, l'ANSM rappelle les risques de mésusage de médicaments antitussifs aussi bien dérivés opiacé qu'anti-histaminique. Un message a donc été adressé aux professionnels de santé pour être vigilants à ce type de demande. Pour mémoire, ces traitements n'ont pas vraiment démontré leur utilisé, comme le rappelait il y a peu 60 millions de consommateurs.

Une étude du JAMA étudiait les facteurs de risque d'hémorragie intra-cranienne chez les patients sous AVK. Ils ont retrouvé que la démence, l'anémie, la dépression, un traitement antiépileptique et avoir un INR labile étaient les facteurs principaux. L'étude ne dit pas s'il y a moins d'hémorragies si on passe ces patients sous AOD...


2/ Infectiologie

Le HCSP avait déjà recommandé d'étendre la vaccination anti méningocoque C après 24 ans chez les patients homosexuels fréquentant des lieux de rencontre, et confirme son avis. L'intérêt de la vaccination est justifiée par le risque de transmission dans les "lieux très fréquentés". Cela dit, si des hétéros fréquentent des lieux de rencontre, je ne vois pas pourquoi on ne leur propose pas non plus... Mis à part la rareté des preuves d'efficacité quelque soit la population après 24 ans... (déjà qu'elles sont minces chez l'enfant...)

Un essai contrôle randomisé a étudié l'impact du paracetamol dans la grippe. L'étude retrouve que, par rapport au placebo, le paracetamol n'améliore pas la virémie, la température, la durée et l'ensemble des symptômes. Prescrire dirait: "en rester au placebo". Le principal bémol à cette étude, c'est son nombre de patients: une quarantaine de patients, c'est très peu pour tirer des conclusions. L'effectif est probablement insuffisant pour conclure à l'inefficacité du paracetamol.


3/ Pneumologie

On parle souvent du sous diagnostic d'enfant asthmatique, à qui l'on dit qu'ils ont "des bronchites asthmatiformes", qu'ils ont des "allergies" et qui ne sont donc pas traités. Le contraire est également présent. En effet, une étude retrouve un important surdiagnostic d'enfant asthmatique en soins primaires: seulement 16% des enfants "asthmatiques" de plus de 6 ans avaient un asthme confirmé par spirométrie. Parmi les enfants classés comme asthmatiques sans spirométrie étaient la dyspnée (32%), la toux (26%) et des sibilants (seulement 10%).


4/ Psychiatrie

La prévention du risque suicidaire chez l'adolescent, passe souvent par un dépistage de la dépression. Le TSTS-CAFARD est un moyen simple de dépister via 4 questions permettant d'aller plus loin en cas de réponses positive. Une alternative pour dépister la dépression en 3 questions a été évaluée dans le British Journal of General Practice. La VPP est faible (34%), mais la VPN est excellente (97%).
  1. Au cours du dernier mois, vous êtes vous souvent senti triste, déprimé ou désespéré ? 
  2. Au cours du dernier mois, avez-vous souvent été gêné par un manque d'intérêt ou de plaisir à faire les choses ?
  3. Est-ce que vous voudriez de l'aide sur quelque chose ? 

5/ Rhumatologie

Le JAMA a publié une étude portant sur la vitamine D et l'arthrose. L'essai contrôle randomisé n'a "malheureusement" pas démontré que la supplémentation en vitamine D puisse améliorer les signes fonctionnels et radiologique de gonarthrose. L'arthrose reste la maladie que rien ne soulage (en dehors du paracetamol et de la chirurgie de remplacement quand il faut passer par là...)


6/ Diabétologie

Cet article tente de redonner une seconde jeunesse aux inhibiteurs calciques. Les auteurs de l'étude retrouvent que les inhibiteurs calciques et notamment le verapamil abaissent la glycémie à jeun chez les patients diabétiques (0,1g/L pour le verapamil). C'est pas avec ça qu'on va baisser l'HbA1C, mais l'objectif est de diminuer les évènements cardio-vasculaire, et cette étude ne répond pas à cette question...

Enfin, cela me permet une transition vers la publication du CNGE, rappelant que les antidiabétiques oraux n'ont pas démontré d'efficacité sur les complications du diabète avec un bon niveau de preuve. Personnellement, j'accorde le bénéfice du doute à la metformine, et j'attends de voir, comme le CNGE, des études confirmant le bénéfice cardiovasculaire de l'empagliflozine (dont j'avais parlé ici).


C'est fini pour cette semaine! A très bientôt et bonne lecture!

@Dr_Agibus



2 commentaires:

  1. Bonjour,
    Merci pour votre blog que je viens de découvrir.

    Concernant l'article sur le surdiagnostic de maladie asthmatique chez les enfants. Je trouve très étonnant que les auteurs considèrent une spirométrie normale comme une absence de maladie asthmatique. Un contrôle optimale de l'asthme est en effet en partie définit par une spirométrie normale ou sub normale, c'est une des objectifs (intermédiaire) du traitement.
    J'aurais plutôt conclus que seul 16% des enfants asthmatiques n'ont pas un contrôle optimal de leur maladie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, les patients étaient inclus (rétrospectivement) soit au moment du diagnostic, soit parce qu'ils avaient un traitement en cours. Merci du commentaire et bonne lecture!

      Supprimer