description

Blog d'un médecin généraliste, chef de clinique universitaire:
« Guérir parfois, soulager souvent, écouter toujours. » (Louis Pasteur)

dimanche 30 novembre 2014

Dragi Webdo n°26: rupture BCG, Kit DIU, coqueluche, prévention des chutes, allergie, mammographie, Star Wars VII

Bonjour à tous, j'espère que vous avez pu suivre avec intérêt les débats qui se sont tenus lors du congrès du CNGE cette semaine. Si non, vous pouvez retrouver les principales informations sur Twitter, #CNGE2014 . Merci à tous les twittos qui ont couvert l'évènement!

1/ Médicaments

Commençons avec la rupture de stock des vaccins BCG-SSI jusqu'en février 2015.
Ensuite, pour les médecine ambulatoire posant des DIU, saviez vous qu'il existe pour le même prix que le DIU des kits de pose comportant: hystéromètre, spéculums, pince de Pozzi, pince de Chéron et paire de ciseaux. Pour cela, il suffit de prescrire en notant le kit DIU avec le code ACL correspondant:




  • GYNELLE 375, ACL 3401563823919
  • NT 380 STANDARD, ACL 3401563897378
  • NT 380 SHORT, ACL 3401563869344
  • UT 380 STANDARD, ACL 3401563973980
  • UT 380 SHORT, ACL 3401563959793
  • TT 380 STANDARD, ACL 3401563948100
  • TT 380 SHORT, ACL 3401563948278

  • 2/ Recommandations

    Le HCSP a publié des recommandations sur la conduite à tenir devant un cas de coqueluche. Ce qu'il est important de retenir est le diagnostic biologique par culture et PCR sur sécrétions nasales avant 15 jours de toux, puis PCR seule jusqu’à 21 jours et après grâce au diagnostic sur des cas secondaires.  Le traitement de 1ère intention doit être l'azithromycine, 20mg/j en 1 prise chez l'enfant et 500mg/j chez l'adulte pendant 3 jour. L'éviction de ma collectivité doit être dans ce cas de 3 jours. La conduite pour des cas groupés y est décrite. Ce rapport colle parfaitement aux recommandations émises dans le calendrier vaccinal de cette année et permet de répondre à la question qu'on se pose souvent: le patient est-il protégé? (bien que ce ne soit pas du 100% non plus...)


    Concernant la prévention des chutes du sujet âgé, l'INSERM recommande que les patients et médecins soient sensibilisés et que ces derniers effectuent annuellement une évaluation du risque de chute via des tests simples:
    - Etes vous tombé cette année? si oui, combien de fois?
    - Get up and go test chronométré
    Le risque est élevé en cas de plusieurs chutes dans l'année (ou 1 avec fracture) ou d'un test supérieur à 14secondes.
    En prévention, il est nécessaire de réévaluer les ordonnances des patients âgés pour diminuer les effets secondaires et de les encourager à avoir une activité physique.

    L'OMS recommande désormais de donner accès à la naloxone à toute personne susceptible d'apprendre son utilisation pour sauver des vies telles que les familles de patients ou les patients eux mêmes (en cours de traitements substitutif, ou sous antalgiques de pallier 3 de façon chronique...)

    La société française d'allergologie a rédigé un plan d'action en cas d'allergie alimentaire. La prescription de l'adrénaline doit être systématique pour les patients du groupe 1, et selon certaines conditions sur avis de l'allergologue pour les autres patients. C'est à mon avis facilement généralisable aux allergies déclenchées par des allergies non alimentaires.


    Enfin, le NICE a émis des recommandations sur la supplémentation en vitamine D dans les groupes à risque. La posologie n'est pas donnée, et les groupes à risque correspondent à ceux des recommandations françaises: enfants de moins de 5 ans, femmes enceintes et personnes de plus de 65 ans, à qui il faut ajouter les personnes d'origine africaine, et les personnes peu exposées au soleil.

    3/ Dépistage

    Pour conclure, je vais reparler d'une méta-analyse qui a été représentée lors du CNGE et qui porte sur le dépistage par mammographie. L'étude ne retrouve pas de différence de mortalité totale sur les femmes suives pendant 13 ans dans les groupes dépistage par mammographie et contrôle, que ce soit sur l'ensemble de la population étudiée ou sur le sous-groupe des femmes de plus de 50 ans. Le dépistage est recommandé, mais rien n'interdit d'informer les femmes sur les bénéfices et risques pour qu'elles fasse leur choix, bien au contraire.


    C'est tout pour cette semaine!

    Passez un excellent dimanche, et pour ceux qui ne l'auraient pas encore vue:


    3 commentaires:

    1. Bonjour,
      Demander à un Alzheimer combien de fois il est tombé... est assez amusant.
      Ce qui est important, c'est de faire tenir le livre des chutes dans les établissements. Cela donne une idée individuelle et collective.
      Bonne journée.

      RépondreSupprimer
    2. Merci du commentaire. N'ayant pas eu à utiliser ce livre pour mes patients dans ma courte pratique, c'est vrai que je suis passé un peu vite dessus. Bonne journée.

      RépondreSupprimer
    3. Sacré DocDu16... Toujours aussi taquin (et réactif) !

      RépondreSupprimer