description

Blog d'un médecin généraliste, chef de clinique universitaire:
« Guérir parfois, soulager souvent, écouter toujours. » (Louis Pasteur)

samedi 25 octobre 2014

Dragi Webdo n°21: vaccins anti VHB/HPV , risque cardio selon l'alimentation et selon les anti-diabétiques oraux

Bonjour! La semaine s'est clôturée sur un délicieux pot de fin de stage... (crêpes, gâteaux au chocolat, confiseries, alcool et tellement d'autre chose, mais on est pas là pour parler de ça...)

Notons d'abord l'augmentation de la durée maximale de prescription de méthadone gélule qui passe de  14 à 28 jours.

La semaine s'est placée sous le signe des études de vaccination. Tout d'abord, un article du JAMA retrouve qu'il n' a pas d'association entre la vaccination par les vaccins anti-HPV et anti-hépatite B! De quoi rassurer ceux qui seraient encore septiques sur ce point. Les auteurs retrouvent cependant que la vaccination est parfois un facteur déclencheur faisant passer du stade infra-clinique au stade clinique les pathologies auto-inflammatoires. Et oui, je sais que les principaux auteurs ont quelques conflits d'intérêt, mais l'étude n'a pas été subventionnée par l’industrie pharmaceutique.

Même sujet ou presque, l'efficacité et la tolérance du vaccin anti HPV. Une grosse méta-analyse sur le sujet, qui ne retrouvait pas plus d'effet indésirable grave chez les vaccinées que chez les témoins. Concernant l'efficacité, l'effet du vaccin est important sur les souches vaccinantes, et faible sur les souches non-vaccinantes. Bref, rien de très neuf non plus.

Côté britannique, ils ont étudié la survenue des coqueluches chez les enfant de mère ayant bénéficié du programme de prévention par vaccination. La mise en place du programme a diminué de près de  80% l'incidence de la maladie et de  70% les hospitalisations pour coqueluche chez les enfants de moins de 3 mois. Ils expliquent leurs résultats  par la transmission des anticorps maternels. Un article intéressant à lire.

Au chapitre diététique, comment baisser son LDL cholestérol sans médicaments? En mangeant des légumes! Bien sur, l'étude n'a pas étudié l'effet en terme de morbi-mortalité... Mais la confédération des fruits et légumes frais n'était pas là pour subventionner l'étude.

Même chapitre, le régime méditerranéen sous une approche un peu plus décortiquée selon les modalité du régime effectué. On connaissait déjà les résultats selon lesquels ce régime diminuait le risque d'évènement cardio-vasculaire. Le tableau des 14-points du régime montre que spécifiquement, les consommations de noix et de légumes sont associées à une réduction du risque cardiovasculaire. Le vin, dans un des modèle aussi! (comme quoi, même les non-français disent qu'il faut boire!)



Pour finir, l'article diabétologie de la semaine concerne les différents sulfamides hypoglycémiants. Dans la littérature, seule le glibenclamide avait prouvé une diminution des complications du diabète, sans différence sur la mortalité (UKPDS). Et ben , une nouvelle étude comparant les gliclazides, glimepiride et glibenlamide à montré un moindre risque de mortalité totale et cardio-vasculaire avec les deux premiers comparé au dernier. Ce qui nous aide du coup pas beaucoup si on se dit que le seul sulfamide ayant une efficacité prouvée n'est pas celui associé au risque de mortalité le plus faible. Cependant, je n'ai pas encore accès à l'article en intégralité, et l'abstract ne mentionne pas d'ajustement sur d'éventuels facteurs de confusion.. Donc à prendre avec prudence.

Sur ces actualités, je vous souhaite un bon week end (pour une fois que je peux vous le souhaiter avant le dimanche 23h45!) et moi je retourne me concentrer sur les patients qui arrivent pendant ma garde...



2 commentaires:

  1. Tu me manques, Dr Agibus !.. surtout le mercredi ...
    une fan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci du soutien, héhé! Bon courage pour ces longues nuits de garde du mercredi!

      Supprimer