description

Blog d'un médecin généraliste, chef de clinique universitaire:
« Guérir parfois, soulager souvent, écouter toujours. » (Louis Pasteur)

dimanche 20 juillet 2014

Dragi Webdo n°11


C'est fatigué que je vais me lancer dans ce 11ème Dragi Webdo! Mais c'est un tel plaisir de passer ces journées en cabinet médical à remplacer, ça permet vraiment de m'évader de mon quotidien au CHU dans lequel je travaille actuellement! 

Passons aux choses sérieuses, avec des recommandations de la société française de rhumatologie sur la prise en charge de la polyarthrite rhumatoïde (PR). Je ne rentrerai pas dans les détails du traitement qui sont trop spécialisés. La recommandation replace cependant le médecin généraliste au coeur du diagnostic pour pouvoir adressé le patient au spécialiste en "urgence" pour débuter un traitement spécifique. Ainsi, le bilan devant une suspicion de PR comporte les éléments suivants:
- Vitesse de sédimentation et protéine C-réactive
- Hémogramme
- Transaminases
- Créatininémie ; bandelette urinaire (protéinurie, hématurie)
- Facteurs rhumatoïdes et anticorps anti-peptides citrullinés (ACPA)
- Anticorps antinucléaires (AAN)
- Sérologies virales : hépatite B et C (en bilan préthérapeutique)
Et pour ce qui est des éléments diagnostic, le tableau suivant donne le score nécessaire pour faire le diagnostic:


On reste dans la rhumatologie pour parler de prise en charge de l'ostéoporose. La HAS a en effet publié une fiche sur les médicaments de l'ostéoporose, les traitements et quand les mettre en place selon le risque de fracture. Petit regret, l'absence d'évocation du score FRAX dans la prise en charge.
mais les schémas de la HAS sont relativement simples et pratiques à utiliser.

Un peu de cardiologie maintenant. D'abord, un article que j'avais lu, puis pas retenu, puis finalement qui a réatiré mon attention. C'est un peu logique certains dirons, mais dans les AVC sans cause retrouvée, un holter ECG sur 30 jours permet de détecter que 16% des patients font des épisodes de fibrillation paroxystique, contre seulement 3% grâce aux traditionnels holter ECG sur 24 heures. Je laisse les spécialistes tirer s'il en faut des conclusions sur l’intérêt de détecter et de traiter ces FA dans la prévention des récidive.

Le cholestérol étant encore au centre de discussions, j'aimerai parler d'un article sur la Niacine vitamine B3) et le cholestérol. Cet article montre que la vitamine B3 ne réduit pas la survenue d'évènements cardiovasculaire, et ce malgré une augmentation du HDL et une diminution du LDL par rapport au groupe témoin. Encore quelque chose qui va dans le sens selon lequel baisser le LDL n'est pas pas suffisant pour diminuer le risque cardio-vaculaire.

Enfin, peut être va ton devoir demander un certificat médical a l'entrée des bars les jours de match de football? Une étude de 2008 montre une augmentation des urgences cardiaque les jours de match, surtout dans les deux heures suivant le coup d'envoi!

Bref, il faut tout de même garder à l'esprit que les articles, ça peut faire dire tout et n'importe quoi!
Bonne semaine!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire