description

Blog d'un médecin généraliste, chef de clinique universitaire:
« Guérir parfois, soulager souvent, écouter toujours. » (Louis Pasteur)

lundi 15 février 2016

Dragi Webdo n°84: pravastatine (WOSCOPS), bisphosponates: quelle durée de traitement? , vitamine K chez l'enfant (nouvelles reco)

Bonjour! L'avenir appartenant à ceux qui se lèvent tôt, je vais publier ce Dragi Webdo tôt, mais en retard... (La logique de cette phrase me semble douteuse...) Bref, bonne lecture!


1/ Cardio-vasculaire

Le journal Circulation refait le point sur l'étude WOSCOPS après 20 ans de suivi des patients. C'est cette étude contrôlée randomisée en prévention primaire qui a montré les bénéfices de la pravastatine 40mg chez des hommes traités pendant 5 ans en moyenne. En effet, le traitement actif a montré une diminution de 13% (HR=0.87) de la mortalité totale, essentiellement liée à la mortalité cardiovasculaire, et une diminution des évènements cardiovasculaire. En chiffres absolus, on retrouve 34,7% de décès sous traitement et  37% sous placebo soit un NNT de 44 patients! C'est là qu'il faut se rappeler que les résultats sont donnés à 20 ans, donc, le NNT en 20 ans est de 44, mais si on veut un NNT annuel c'est 880 patients qu'il faut traiter. Je me demande ce que ça donne dans une patientèle d'un médecin généraliste. Disons qu'avec une patientèle de 800 patients, 200 patients sont à risque cardiovasculaire élevé, et en exerçant  40 ans, la pravastatine "sauvera" environ  10 patients, si mes calculs ne sont pas trop faux... 


2/ Rhumatologie

Les américains ont mis à jours leurs recommandations sur l'ostéoporose se concentrant sur la durée du traitement par bisphosphonate. La société savante recommande des "vacances thérapeutiques" après 5 ans de traitements en l'absence de fracture grave si le T-score est supérieur -2,5. Cependant, en dehors de cette situation précise, le groupe ne donne pas de conduite à tenir autre que "réévaluer la balance bénéfice/risque".


Le JAMA Internal Medicine a publié une revue de la littérature sur la lombalgie. La méta-analyse qui en découle retrouve que l'exercice physique réduirait de 35% le risque de survenue de lombalgie aiguë, et de 45% lorsque l'exercice est associé à une éducation du patient. Le port de ceinture lombaire ne permettait pas de diminuer le risque de lumbago.


3/ Pédiatrie

Il y a peu, des recos sur la prescription de vitamine K chez le nourrisson avaient été mises en place, avec une administration à J1, entre J4 et J7 et à M1. La société française de néonatalogie les modifie légèrement en recommandant la 2ème administration entre 72 et 96 heures de vie, donc avant de quitter la maternité. La 3ème dose n'est pas obligatoire en cas d'allaitement artificiel.


4/ Urologie

Un article s'est intéressé à l'évolution du dépistage de la prostate depuis les recommandations de l'USPSTF de ne pas dépister en  2012 aux États Unis. Les pratiques des médecins généralistes et des spécialistes ont été comparées. Il semble que les généralistes soient plus réceptifs aux recommandations que les urologues. Est-ce que ces derniers ont vu les courriers de recos se perdre dans les méandres de l'US Postal ou est-ce Big Pharma avait des courriers bien plus "motivants" pour eux? Bien que les conditions du prélèvement de PSA aient été recueillies, il est possible que des bilan PSA pour le suivi de pathologies et non pour du dépistage aient été pris en compte. Ceci peut expliquer pourquoi les urologues dont le dépistage ne représente probablement qu'une faible part de l'activité, semblent ne pas avoir grandement diminuer leurs prescriptions de PSA.


C'est tout pour cette semaine (enfin pour la semaine dernière étant donné qu'on est déjà lundi...). A très vite et encore merci de me lire!

@Dr_Agibus

2 commentaires:

  1. Pour la vitamine et au vu des nouvelles recommandations il faudrait VRAIMENT que le labo revoie son conditionnement... ou que la maternité fournisse l'ampoule pour M1. En l'état actuel les gens doivent se faire délivrer une boite de 5 ou 6, c'est un vrai gâchis!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est clair... J'ai encore la boite que j'avais achetée pour ma fille... Ca peut peut être servir si j'ai un patient sous AVK qui a un INR trop élevé, s'il venait au cabinet le jour même, si c'est pas encore périmé....

      Supprimer