description

Blog d'un médecin généraliste, chef de clinique universitaire:
« Guérir parfois, soulager souvent, écouter toujours. » (Louis Pasteur)

samedi 9 août 2014

Les jeux de l'été! Cyclades, Mascarade, Koryŏ!


C'est l'été et le soleil n'est pas vraiment présent en région parisienne en ce début du mois d'août .

Vous me direz, qu'il fallait aller dans le sud (quelle idée de rester à Paris en plein été!) Et ben, cela m'a permis de découvrir des jeux que je ne peux m’empêcher de vous partager. Ils ont l'avantage d'être jouable sur une table dans le jardin (pour ceux qui souhaiteraient passer le temps avant de se rendre à la plage bondée du sud une fois que le soleil ne sera plus à son zenith) ou sur une table de salon (pour ceux qui sont restés chez eux et qui ne peuvent pas sortir à cause de cette pluie estivale récurrente). Et comme je publie ce billet un samedi matin, vous pourrez aller acheter ces jeux pour en profiter durant le week end!



Je commence par un jeu exceptionnel: Cyclades. Un jeu de plateau de stratégie dans lequel différentes cités grecques s'affrontent pour dominer les Cyclades (d'où le nom du jeu, vous aurez bien sur remarqué!) Le plateau de jeu est adaptable en fonction du nombre de joueurs (de 2 à 5) et représente une carte du "monde" sur lequel on joue. Chaque joueur à des pions de couleurs différente avec des soldats et des navires et l'objectif du jeu est de posséder des "métropoles". Pour cela, comme dans tout bon jeu de stratégie, il y a différents moyen d'y parvenir: construire une série de bâtiments, faire des prières et soudoyer une déesse, s'emparer de celle des autres... Un système assez classique jusque là. L'intérêt de ce jeu réside dans le déroulement des tours: chaque tour débute par des enchères à un des différent dieu qui apportent un "pouvoir" au joueur: Arès permet d'attaquer , Poséidon de se déplacer avec des navires, Zeus donne des bonus pour les enchères suivantes, Athéna aide à bâtir une métropole et Apollon permet d'économiser de l'argent quand on en manque. Il faut donc établir équilibre étroit des finances utilisées pour les enchères et les dépenses pour tenter de gagner le jeu. Le second point exceptionnel du jeu, c'est que l'ordre des Dieux détermine l'ordre des joueurs, et qu'a chaque tour, les dieux sont mis dans un ordre différent. Le dernier joueur à avoir joué  le tour précédent à l'avantage d'être le premier à pouvoir enchérir sur un dieu: l'ordre de jeu change tout le temps, aucun joueur n'est désavantagé par sa position, et même quand un joueur se fait dominer, il bénéficie de la grâce de certains dieux pour tenter de le relancer dans la partie! Bref, un jeu de plateau indispensable, qui fait vivre pendant 2 heures des moments exceptionnels!



Mascarade, (qui n'a rien à voir avec le jeu vampirique du même nom) est le second jeu dont je voulais parler aujourd'hui. Plus convivial (de 2 à plus de 10 joueurs), plus familial et moins compliqué qu'un jeu de plateau. C'est un jeu de cartes dans lequel chaque joueur possède une carte qui détermine qui il est : le roi, le juge, la sorcière etc... avec chacun une capacité particulière qui aide à avancer vers l'objectif de récolter 13 pièces d'or. Ce qui corse l'affaire est que la carte de personnage est distribuée face cachée et donc qu'on ne sais qui on est! A chaque tour, un joueur à le choix entre 3 actions: regarder qui il est, prendre sa carte et l'échanger avec celle d'un autre joueur (toujours sans regarder), prendre sa carte et celle d'un autre joueur et faire croire qu'il les a échanger! Autant dire qu'on ne sais rapidement plus qui est qui! Un jeu que je recommande vivement et qui peut se joueur sur la plage au soleil pour ceux qui auraient la chance de le trouver (le soleil, hein. Le jeu vous le trouverez certainement beaucoup plus facilement...)




Pour finir, Koryŏ, qui porte le nom de l'Etat Coréen au Xème siècle (si ça vous intéresse, vous en saurez plus ici, mais c'est pas le sujet du jour, n'est ce pas?). C'est encore un jeu de cartes qui peut se jouer de 2 à 4 joueurs et qui repose sur un principe un peu particulier que je vais tenter d'expliquer clairement. La partie se déroule en 8 tours. A chaque tour, chaque joueur pioche un nombre de cartes (décroissant au fur et à mesure) qui représentent un des neuf personnage. Chaque personnage est associé à un pouvoir et à un chiffre correspondant à la fois à ses points et au nombre d'exemplaire de la carte (la carte 9 est en 9 exemplaires, la carte 3 en 3 exemplaires, facile!). Ensuite chaque joueur pose devant lui un certain nombre de carte qui doivent avoir le même numéro. Les cartes activent leur pouvoir lorsqu'un joueur les a de façon majoritaire: ainsi si, vous posez 2 cartes numéro 5 et qu'un autre joueur pose les 3 autres, c'est l'autre joueur qui déclenche le pouvoir et remportera les 5 points! Sachant que le nombre de cartes posées sur la table est limité, il faut parfois faire des choix. Peu de place pour le hasard, beaucoup de stratégie à utiliser dans chacune des partie qui dure une vingtaine de minutes chacune. Un mécanisme de jeu original, des illustrations de cartes bien réalisées, que dire de plus pour vous inciter à l'acheter!



Sur ce, je déclare n'avoir aucun conflit d'intérêt en rapport avec ce sujet, et je vous souhaite d'excellentes vacances. Pour ma part, je m'en vais de ce pas tester d'autre jeu que je pourrais vous faire partager!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire